banner-o.jpg.1
192310couv-l220.jpg
Bulletin de l'Amitié de septembre 2004, extraits

Tableau des cultes

5 ................................................ G. de TURCKHEIM

12 .............................................. G. de TURCKHEIM

19 .............................................. G. de TURCKHEIM

26 .............................................. M MANOEL et G. de TURCKHEIM

3 octobre .................................... G. de TURCKHEIM


Éditorial

A chaque jour suffit sa peine

Qu’elle soit scolaire, professionnelle ou paroissiale, la rentrée est toujours l’occasion de se poser la question : « de quoi demain sera-t-il fait ? » Il y a toujours un brin d’inquiétude quand vient le moment de la reprise d’activités. Est-ce que tout va se passer comme avant ; en mieux, en moins bien ? Est-ce que nous nous sommes suffisamment préparés à affronter une nouvelle année qui sera forcément différente de la précédente. L’Evangile a une formule bien connue : « A chaque jour suffit sa peine (Mt6,34). » Ce verset du Sermon sur la montagne fait suite aux propos de Jésus lorsqu’il déclare, à propos des soucis de la vie quotidienne : « Ne vous inquiétez pas pour le lendemain : le lendemain s’inquiétera de lui-même. »

Si nous sommes bien convaincus qu’à chaque jour suffit sa peine, nous savons aussi que l’homme ne vit pas sans projets. Pour ce qui la concerne, notre communauté paroissiale du Foyer de l’Ame a deux grands projets. Tout d’abord l’ambitieux projet de rénovation de notre orgue qui, depuis quelques années, commence à donner de sérieux signes de fatigue. On lira plus loin dans ce même numéro de L’Amitié ce qui motive cette décision.

Notre deuxième grand projet consiste à commémorer le Centenaire du Foyer de l’Ame créé, comme on le sait, par Charles Wagner en 1907. C’est donc en 2007 que nous mettrons les petites plats dans les grands pour honorer à son juste prix cet événement auquel nous sommes tous tant attachés. Nous aurons l’occasion de reparler de ce projet confié à un comité présidé par notre ami Jean Nicolas et composé d’autres membres de notre paroisse.

Nous aurons à mener ces deux projets parallèlement et d’une façon complémentaire. C’est dire ce qui nous attend pour les années à venir. A tous les sens de l’expression, c’est bien l’occasion de se dire que nous n’avons pas à nous inquiéter de nos lendemains futurs. Il suffit de s’y donner la peine.


Calendrier paroissial

  • Ecole et éveil bibliques, pré-catéchisme et catéchisme : reprise le dimanche 12 septembre, à 10h30. Séance suivante le 26 septembre à l’occasion du culte de rentrée.

  • Groupe de réflexion "Théologie et Philosophie" : reprise le jeudi 14 octobre, à 19h00.

  • Etude biblique : au 20 rue Titon (Paris 11 ), à 19h. Reprise le lundi 4 octobre à 19h. (cette date reste à confirmer : se renseigner).

  • Atelier "Evangile et psychanalyse" : pour le plaisir et le désir de lire la Bible. Reprise le mardi 28 septembre, à 19h30 (salle du deuxième étage).

  • Thé de l'Amitié : tous les premiers jeudis du mois. Reprise le jeudi 7 octobre, à 15h

  • Conseil presbytéral : mercredi 22 septembre, à 19h30.

  • Comité d’entraide : Cours d’alphabétisation, mardi et jeudi de 19h30 à 21h30. Pour l’ensemble des activités du Comité, se renseigner auprès des membres du comité ou du pasteur : aide alimentaire, secours d'urgence, équipe de visiteurs, soutien au CASP…

  • Comité Madagascar : se renseigner sur la prochaine date.

  • Commission immobilière : vendredi 1er octobre, à 12h30.

  • Chorale : Renseignements et inscriptions auprès de Nicole Kraft (Tél : 01 43 43 82 60).

  • Initiation musicale pour les enfants : Une fois par semaine hors vacances scolaires. Renseignements : Nicole Gigliotti (Tél. : 01 43 55 85 72).

  • L’intégrale des cantates de Bach en concert : tous les premiers dimanches du mois, à 17h30. Prochain concert le dimanche 3 octobre à 17h30.

  • Amitié judéo-chrétienne de l’Est-parisien : au programme de cette année : Jacob, celui qui devint Israël. Reprise le mardi 19 octobre, 18h30, 15, rue Marsoulan Paris 12e : Naissance de deux nations (Genèse 25,19-26).

  • Groupe œcuménique du 11e : se renseigner pour la prochaine date.

  • Groupe ACAT du 11e : réunion chaque deuxième lundi du mois, à 20h, 6 bis rue Jean-Macé (Paris 11e). Se renseigner auprès de G. de Turckheim (Tél. : 01 48 05 00 92).


Pour un grand projet de rénovation de l’orgue du Foyer de l’Âme

Sur proposition de Freddy Eichelberger, l’un des organistes du Foyer de l’Ame et co-animateur des Cantates, le Conseil presbytéral a décidé de lancer un grand projet de rénovation de l’orgue. À l'automne prochain, une importante souscription sera lancée pour financer ce projet dont on peut estimer le montant à environ 150 000 euros. C'est une opération ambitieuse en même temps qu’un projet enthousiasmant dont nous voulons ici vous exposer les motivations.

La musique, foyer de l'âme ?

La musique a toujours été un objet de réflexion important de la démarche protestante. Implication musicale et conviction religieuse y vont de pair. Cette saison, un cycle de conférences a d'ailleurs permis de réfléchir à cette relation particulière. Concrètement, cette caractéristique n'est pas démentie au Foyer de l'Âme, où plusieurs organistes se relaient à la tribune de l'orgue pour les offices en musique du dimanche. Mais un phénomène majeur est venu souligner plus radicalement encore le rôle culturel du Temple. En mars 2000 y sont nées Les Cantates (chaque premier dimanche du mois, à 17h30).

Cette intégrale des cantates de Bach est un projet musical sans équivalent à Paris, qui s'inscrit bien dans l'esprit de la paroisse. Les musiciens y participent pour la beauté du geste, le public y a accès libre et la forme du concert (40 minutes le dimanche après-midi) en fait une forme de découverte et de partage musicaux remarquables. Le public et les musiciens professionnels ont répondu avec enthousiasme à cette formule. Chaque premier dimanche du mois le temple est plein, la cinquième saison s'achève ce mois-ci avec le souvenir de l'incroyable Oratorio de Noël qui a réuni cet hiver 70 musiciens et 1500 personnes autour d'eux !

Au-delà de la convivialité généreuse, ce projet possède une double dimension culturelle. Il s'agit de la plus prestigieuse littérature musicale protestante d'une part, il s'agit de la présenter dans son intégralité d'autre part. Plusieurs éléments soulignent cette articulation entre contexte et historique, musical et religieux. Tout d'abord, les cantates sont jouées le plus souvent dans leur période liturgique (seules font exception les cantates composées par Bach après la Trinité, en juillet, août ou septembre et qui sont données en juin, octobre ou novembre). Elles sont accompagnées par le grand orgue, comme c'était le cas à l'époque de Bach (mais pratiquement jamais dans les concerts aujourd'hui). L'exhaustivité du projet révèle chaque mois combien ces pièces sont toutes remarquables d'inventivité, et offre au public comme aux musiciens l'occasion souvent unique de les entendre. À l'issue de cette cinquième saison, ce qui était un pari incertain s'est définitivement installé et confirmé à Paris comme une initiative remarquable... mais titanesque : l'intégrale prendra une bonne vingtaine d'années !

Faire du temps un atout

Cette durée si longue fait pencher la balance du côté de l'ambition. Elle est si longue qu'elle encourage de grands projets que seule une telle perspective peut justifier et valoriser. Elle requiert pour aller jusqu'au bout qu'on se dote d'un moteur bien dimensionné. Ce projet, ce moteur, c'est un nouvel orgue. Comme indiqué plus haut, l'orgue est au cœur des Cantates comme il est au cœur de la musique de Bach. Rénover celui du Temple, doter celui-ci d'un instrument sans équivalent à Paris, c'est consolider le projet des Cantates et lui donner tous les atouts pour réussir, c'est aussi étendre les possibilités d'expression culturelle du Temple.

L'enjeu de la rénovation

À la veille du centenaire du temple, que l'on commémorera en 2007, il faut se souvenir que son orgue fut réalisé par un des meilleurs facteurs de l'histoire, Mutin, qui avait pris la succession de Cavaillé-Coll à la fin du XIXe siècle. Cet instrument a été modifié dans les années 60 et -selon les avis des experts- défiguré. La pratique de l'instrument que procurent les Cantates, chaque mois, souligne que les timbres sont malheureusement assez grossiers, trop écrasants. Sans parler des signes d'essoufflement ou de dysfonctionnement fréquents. Les Cantates créent à la fois l'élan et l'occasion d'une réhabilitation de cet instrument. L'organologie d'aujourd'hui n'est plus celle d'il y a quarante ans. La connaissance des instruments du temps de Bach, de leur sonorité, s'est précisée. La facture d'orgue actuelle permet de faire naître un instrument coloré, vif, qui se mariera magnifiquement aux timbres des violons, bassons, hautbois, flûtes, clavecins baroques. Ce serait d'ailleurs une sorte de retour aux sources, car experts et organistes du Temple ont eu la surprise de constater que leurs recommandations et leurs souhaits pour la rénovation se rapprochaient étrangement de l'instrument original. Cet instrument, qui s'inspirerait des orgues d'Allemagne de l'Est, il n'en existe pas de semblable à Paris. Cette rénovation ajoute donc à la richesse du patrimoine en même temps qu'elle dynamise les Cantates. Elle stimulera aussi la musique au Temple sous sa forme actuelle et dans les développements qu'on peut imaginer : quel organiste n'aurait pas envie de jouer sur ce nouvel instrument ? Souhaitons que les deux prochaines années soient fructueuses et qu'elles permettent de concrétiser cette idée. Prenons date pour l'inauguration du nouvel orgue à l'automne 2006, et que 2007 permette de commémorer en grande musique ces cent premières années.


JOURNEES 2004 DU PROTESTANTISME LIBERAL

Au Centre BATIPAUME, Route de ROCHELONGUE, 34300 AGDE

04.67.94.11.47

LA NAISSANCE DES CHRISTIANISMES

Samedi 16 octobre 2004 :

Introduction

par Michel JAS, Président du Comité d'Evangile et Liberté

Au premier siècle, un christianisme foisonnant,

par Patrice ROLIN, animateur biblique

La source des paroles de Jésus (Document Q) et sa réception

du Ier au IIIe siècle, une entrée dans le judéo-christianisme,

par Frédéric AMSLER, historien du christianisme

Nouvelles de l'association et du journal Evangile et Liberté,

Contes bibliques, autour du livre des Actes,

avec Eric GEORGE, pasteur

Dimanche 17 octobre 2004 :

La quête des origines, un enjeu des protestants libéraux,

Par Bernard REYMOND

Culte animé

par Roger DEWANDELER, pasteur à Rotterdam

Jésus, un sage ?,

par Daniel GERBER, professeur de Nouveau Testament

Envoi, par le pasteur Jean-François BREYNE :

Des nains sur des épaules de géants ?


Carnet

Baptêmes

Lors du culte du dimanche 20 juin , nous avons eu la joie d’accueillir dans le baptême Mariline Millet, fille de Stéphane et Florence Millet, ainsi que Nathan et Adèle Barth, fils et fille de Elie Barth et Cécile Chambraud.

Décès

Un service d’actions de grâces a été célébrée au cimetière de Sèvres lors de l’enterrement de madame Michèle Gerst, décédée à Paris le 1er août dans sa 77ème année. Elle était la cousine germaine de Nicole Kraft à qui nous adressons ainsi qu’à sa famille nos plus fidèles sentiments d’amitié.

Nous avons appris avec tristesse le décès de monsieur Robert Rogier des suites d’une longue maladie durant l’été à La Rochelle. Il était l’un de nos organistes. Nous adressons à ses proches nos sincères condoléances.

A noter

  • Comme chaque année, nous accueillerons dans nos murs la Communauté juive libérale du rabbin Pauline Bebe pour la célébration de Roch-Hachanah (15 et 16 septembre) et Yom Kippour (24 et 25 septembre).

  • Lors du dernier Synode national de l’Eglise réformée de France (Cognac, 20-23 mai), le pasteur Geoffroy de Turckheim a été élu membre de son Conseil national.

  • Jeune étudiante, fille de pasteur, intégrant l’Ecole des Chartes, cherche chambre à louer dans Paris (ou proche) pour l’année universitaire. Faire offre au 01 48 05 00 92.

 


Grand culte de rentrée

Dimanche 26 septembre

A 10h30

Avec la présence des enfants et adolescents des Ecoles bibliques, du pré-catéchisme,

du catéchisme, et en compagnie de leur parents.

Cette année le culte solennel de rentrée

sera présidé par les pasteurs

Marcel Manoël,

président du Conseil national de

l’Eglise réformée de France

et

Geoffroy de Turckheim

Pour ceux qui le désirent,

le culte sera suivi d’un

déjeuner de paroisse

(sans inscription nécessaire)

Venez nombreux !


200409couv-h720