banner-o.jpg.1
dsc03650.jpg
L'orgue du Foyer de l'Âme

L'orgue du Foyer de l'âme était un orgue honnête très essouflé ; en 2009 il est devenu l'un des plus beaux de la capitale.

À l'origine de cette métamorphose, le projet "Les Cantates", une cantate de Bach tous les premiers dimanches du mois à 17h30.

Dans l'élégant buffet de 1907 est venu se loger un orgue neuf, construit par la manufacture d'orgues Blumenroeder de Haguenau (site web http://www.blumenroeder.fr).

Ses jeux ont été copiés sur des originaux allemands du XVIIIe siècle. Deux axes se sont rejoints, ce dont nous avions besoin de manière pragmatique pour l'accompagnement des cantates, et les quelques traces qui nous restaient de ce que Sébastien Bach demandait et qu'il n'avait pas toujours, en particulier la "Gravité", et un Fagott (basson) de 16 pieds pour la réalisation de la basse continue de la "Musik" (les cantates en particulier) au clavier manuel.

De par ses couleurs "exotiques" directement importées d'Allemagne orientales, son diapason à 415 Hz, et son tempérament inégal d'inspiration germanique, cet orgue absolument unique à Paris est l'outil idéal que l'on attendait pour l'interprétation de la musique allemande ancienne, qu'elle soit musique d'ensemble ou solo.